Montpellier : 5000 logements par an à produire d’ici 2030 dont 60% en densification

Montpellier : 5000 logements par an à produire d’ici 2030 dont 60% en densification

Montpellier Méditerranée Métropole connaît la plus forte croissance démographique nationale, avec un taux à 1,3%, ce qui explique un fort besoin en production de logements. Cette production de logements sur les 31 communes qui constituent la métropole est estimée à 3,7 millions de mètres carrés de surface de plancher.

Le PLUi de Montpellier Méditerranée Métropole ouvre de grandes opportunités foncières

Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) de Montpellier Méditerranée Métropole, qui doit être approuvé en 2021, veut faire de la métropole un territoire de référence en matière de développement durable sur la période 2020-2030.

Entre 2020 et 2030, les projections estiment la construction à environ 5000 logements par an, soit une augmentation nette avec la période 2007-2018, durant laquelle 3800 logements sont réalisés, dont la moitié des constructions est menée dans les zones urbaines existantes.

Sur la période 2020-2030, 60% des nouvelles constructions se feront en densification, dans les zones urbaines existantes, et 40% en extension urbaine, par la création de nouveaux quartiers.

  • La densification offre un potentiel de 32 500 logements, à travers la reconversion de friches ou de terrains sous-exploités, l’augmentation de la hauteur maximale et de l’emprise au sol ainsi que la création de quartiers en Zones d’Aménagement Concerté.
  • L’extension urbaine, qui offre un potentiel de 22 000 logements, comprend les zones futures d’urbanisation (fermées ou ouvertes) et, en dernier recours, les zones agricoles et naturelles.

Montpellier : cœur métropolitain qui concentre 80% de la production de logements de la métropole en 2018

En attendant le PLUi, des opportunités foncières sont permises suite à la modification du PLU de Montpellier de mai 2019. Le site de l’Ecole supérieure de Commerce de Montpellier (voir photo ci-dessus), situé sur une zone de 70 hectares, desservi par la ligne 3 du Tramway et inscrit dans l’OAP Avenue des Moulins, voit son zonage modifié. La hauteur maximale est augmentée et n’est plus contrainte par la servitude de vue de la place du Peyrou. En attendant le déménagement de l’Ecole près de la nouvelle gare TGV de Montpellier, le potentiel maximum est de 800 logements, soit un quart des besoins en construction de la ville de Montpellier.

Dans le secteur de la Rauze (voir photo ci-dessous), 1500 m² de terrain sont désormais inclus dans une nouvelle zone d’habitat collectif. Il est possible d’y construire 20 logements. En mars 2017, une précédente modification du PLU avait permis de dégager un potentiel de 4000 m² de surface de plancher. Un promoteur a déposé un permis de 37 logements et un premier programme a permis de construire 20 logements.

Zone d'activité du Pas du Loup

La zone d’activité du Pas du Loup, qui fait 4,6 hectares, est désormais en zone mixte où la construction de logements est possible.

 

Testez Kel Foncier gratuitement sur kelfoncier.com/test-gratuit pour connaître la liste des parcelles impactées par le PLU de Montpellier et pour repérer les futures opportunités foncières du PLUi Montpellier Méditerranée Métropole.

 

Ou demandez votre test directement à pro@kelfoncier.com ou au 01 84 60 28 84

Toute l’équipe de Kel Foncier vous souhaite un excellent développement foncier !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *