Plan Local d’Urbanisme d’Angers

La dernière modification du Plan Local d’Urbanisme intercommunal d’Angers Loire Métropole est en vigueur depuis 2019

Les contraintes architecturales sont définies dans la réglementation de chaque zone de la commune d’Angers et déterminent le potentiel constructible d’un foncier. Parmi elles la hauteur autorisée, qui peut atteindre 33 mètres sur des fonciers du quartier de la Baumette, la marge de recul et les paysages à préserver.

Certains projets immobiliers pourront bénéficier d’un nombre de places de stationnement requis inférieur au reste de la commune. Cela concerne les fonciers autour de la ligne de tramway actuelle, ainsi que les nouvelles lignes B et C qui relieront respectivement les quartiers de Belle-Beille à Monplaisir et les quartiers de Belle-Beille à Roseraie en passant par la gare.

Tout le centre-ville ainsi que des parties des quartiers de Saint-Jacques Nazareth et Saint-Serge-Ney-Chalouère sont protégés car ils recèlent la majorité des monuments historiques de la commune d’Angers comme le château d’Angers, la collégiale Saint-Martin ou encore les immeubles et maisons en pans de bois du Moyen-Âge telle que la maison d’Adam. D’autres périmètres de protection entourent des sites patrimoniaux remarquables dans les quartiers de Saint-Léonard, Liberté ou Mirabeau autour du Logis de Haute Folie, ancienne résidence de René d’Anjou. Les projets immobiliers dans ces secteurs seront soumis à l’avis des Architectes des Bâtiments de France.

Christophe Béchu, maire d’Angers, s’entoure de Roch Brancour, adjoint à l’urbanisme

Presque toute la ville est en zone de préemption urbaine, mise à part le quartier des Hauts de Saint-Aubin, zone naturelle classée site Natura 2000, et la commune se réserve un droit de préemption commercial sur les quartiers Boisnet, Ralliement et Voltaire du centre-ville, qui regroupent la majorité des rues commerciales d’Angers.

Des zones de la commune d’Angers suspendent momentanément la réception de projets immobiliers car placées en sursis à statuer par le PLU et se situent au centre-ville, autour de la gare ferroviaire, entre Saint-Serge et Monplaisir, le long de l’avenue Jean Joxé et du boulevard du Doyenné, à Deux Croix – Banchais autour du boulevard Gaston Birgé et sur certaines parcelles autour du lac de Maine. Ces zones sont englobées dans des secteurs en orientation d’aménagement et programmation, qui impliquent des projets spécifiques propres et donc des contraintes architecturales particulières à prendre en considération pour tout projet immobilier.

 

Vous êtes professionnel de l’immobilier ?

Testez Kel Foncier gratuitement sur kelfoncier.com/test-gratuit pour identifier des opportunités de projets fonciers révélées par le Plan Local d’Urbanisme d’Angers.

Professionnels de l’immobilier, contactez pro@kelfoncier.com ou directement au 01 84 60 28 84 pour obtenir un accès test à Kel Foncier.

Toute l’équipe de Kel Foncier vous souhaite un excellent développement foncier !