Développement foncier à Lorient

Lorient : ville portuaire à fort potentiel immobilier

La commune de Lorient, soumise au dispositif B2 de la loi Pinel, présente un fort potentiel immobilier.

10 programmes sont en cours de commercialisation depuis 2018, principalement en centre-ville et 111 logements collectifs et individuels ont été autorisés à la construction également en centre-ville, à proximité de la mairie et près de la rue de Belgique.

Les prix dans le neuf sur les programmes immobiliers de Quimper atteignent jusque 4600€ le mètre carré pour un cinq-pièces en centre-ville et au sud de Kervanec Le Ter.

Des secteurs d’orientation d’aménagements et de programmes (OAP) peuvent intégrer des Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) comme la ZAC de Kerulvé intégrée dans l’OAP Lorient Nord. La commune de Lorient possède quatre autres ZAC : la ZAC de la gare, la ZAC du Péristyle sur le Scorff, autour de la maison de Lorient Agglomération, la ZAC de Keroman et la ZAC de Kerforn, près de l’université.

Les quartiers prioritaires Polygone Frebault, Kervenanec Nord, lui, inscrit au nouveau programme national de renouvellement urbain, et Bois du Château bénéficient d’une TVA à 5,5%.

Au nord de Lorient, plusieurs parcelles sont limitées en termes de construction, voire inconstructibles, car situées en zones A, B et C du plan d’exposition au bruit, de par leur proximité de l’aéroport de Lorient Bretagne Sud. Elles peuvent être consacrées à de l’immobilier d’entreprise.

Bien qu’on y trouve des monuments mégalithiques prouvant l’occupation gallo-romaine, Lorient ne commence à se développer qu’au 17ème siècle avec la création de la compagnie française pour le commerce des Indes orientales et l’essor de l’activité maritime au confluent du Scorff et du Blavet. Certaines zones de présomption de prescription archéologique nécessiteront un sondage avant d’entreprendre une construction. Ces zones se situent à l’est de Bois Château sur le Scorff et dans le quartier de Keryado Saint-Armel.

Des facteurs environnementaux à prendre en compte dans le coût d’un projet immobilier

Comme d’autres zones de côtes basses sur le littoral breton, les bords des fleuves du Blavet et du Scorff sont particulièrement vulnérables au phénomène de submersion marine, on estime une élévation de niveau moyen du niveau de la mer à 60 cm à l’horizon 2100. Cela rend les parcelles concernées constructibles sous conditions avec un coût de mise aux normes à prendre en compte pour tout projet proche des rives.

Près d’un site sur cinquante est pollué ou potentiellement pollué à Lorient, ce qui engendre le besoin d’une étude, et possiblement une dépollution, sur ceux-ci avant construction. Ces sites sont localisés principalement de Merville à Bois Château, et sur les pourtours rue de Belgique.

On retrouve à Lorient des cavités souterraines localisées sur une vingtaine de sites, surtout dans le quartier de Merville, sur lesquels il faudra sécuriser les sols avant d’entamer un projet immobilier.

Un coût supplémentaire de construction sur sols argileux est à prendre en compte sur les parcelles qui s’étendent du stade du Moustoir aux rives du Ter.

Le niveau d’infestation des termites peut atteindre jusqu’à 10% à Lorient, il faudra donc faire établir un diagnostic, voire un traitement de lutte contre les termites avant tout projet immobilier.

De nombreuses parcelles sont situées en zone à dominante humide à Lorient, ce qui pourrait les rendre inconstructible ou ajouter un coût au projet immobilier sur la parcelle.

 

Testez Kel Foncier gratuitement sur kelfoncier.com/test-gratuit pour trouver plus de foncier et développer vos projets immobiliers à Lorient.

Contactez pro@kelfoncier.com ou directement au 01 84 60 28 84 pour obtenir un accès test à Kel Foncier.

Toute l’équipe de Kel Foncier vous souhaite un excellent développement foncier !