Toulouse Métropole : un PLUi-H pour produire 7000 logements par an d’ici 2025

Toulouse Métropole : un PLUi-H pour produire 7000 logements par an d’ici 2025

Le PLUi-H de Toulouse Métropole, qui réunit le Plan Local d’Urbanisme et le Programme Local de l’Habitat, a été approuvé le 11 avril 2019 et ouvre de nombreuses opportunités foncières pour répondre aux objectifs de constructions de 7000 logements du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) de la Métropole :

  • 3500 logements par an environ pour Toulouse intra-muros
  • 2000 logements par an environ pour les communes de la première couronne toulousaine
  • 1500 logements par an environ pour le reste de la métropole

11 500 parcelles impactées par le PLUi-H de Toulouse Métropole

La stratégie foncière à l’échelle de la métropole vise à conforter les centralités en poursuivant et encadrant l’intensification mesurée du bâti existant et le renouvellement urbain.

11 500 parcelles voient leur faisabilité, c’est-à-dire leur potentiel constructible maximum au regard des règles d’urbanisme, significativement augmenter par l’approbation du PLUi-H. Grâce au gain d’1 étage sur une grande partie de la commune toulousaine et au fort développement des secteurs encadrés par la collectivité comme les ZAC et OAP.

Cap sur la densification : +1 étage pour les immeubles

1. Cap sur la densification verticale : 1 étage de plus est désormais possible dans la majorité des grandes avenues des quartiers toulousains de Compans, Marengo, Bagatelle, Saint-Agne et Roseraie. Le comblement des dents creuses est rendu d’autant plus attractif.

2. Cap sur la densification horizontale pour « combler les trous » :

  • 3 hectares de parcelles agricoles au nord de l’A62 à Toulouse intra-muros sont désormais constructibles (voir photo ci-dessus)
  • 20 hectares au sud-est de la commune de Toulouse sont placés en zone d’urbanisation à moyen-terme et long-terme
  • À Colomiers, 7 hectares de zones à urbaniser (AUm) est désormais dédiée à la création d’opérations pavillonnaires et intermédiaires, pour près de 90 logements
  • À Saint-Jory, 4,5 hectares vont accueillir 45 logements pavillonnaires avec des terrains de 800 m²

3. Cap sur la densification horizontale des quartiers pavillonnaires pour construire une deuxième maison en fond de parcelle sur une parcelle déjà construite et des incitations pour favoriser la division parcellaire.

La Métropole développe la construction dans des secteurs encadrés comme les ZAC et OAP

Toulouse Métropole encadre le développement de sa ville avec des Opérations d’Aménagements Publics (OAP), qui assureront un quart de la production de logements sur la période 2020-2025, et des Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) comme la ZAC de Borderouge à Toulouse. Ces OAP et ZAC sont concentrées dans Toulouse intramuros et sur la première couronne toulousaine.

À Saint-Orens-de-Gameville, le PLUi-H met en place une OAP de 16 hectares avec un projet de 472 logements, selon une densité de 35 logements/hectare.

À Pibrac, 4,5 hectares sont ouverts à la construction de 300 logements dans le cadre d’une OAP de mixité fonctionnelle.

 

Testez Kel Foncier gratuitement sur kelfoncier.com/test-gratuit pour connaître la liste des parcelles impactées par le nouveau PLUi-H de Toulouse Métropole.

 

Ou demandez votre test directement à pro@kelfoncier.com ou au 01 84 60 28 84

Toute l’équipe de Kel Foncier vous souhaite un excellent développement foncier !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *